Environnement (archives)

La consigne sur les bouteilles de vin


Le recyclage, ce n’est pas toujours une solution fonctionnelle pour redonner une utilisation adéquate et économique à un produit. Le verre en est un bon exemple. Il est formé à partir d’un matériau non-coûteux (la silice) chauffé à températures extrêmement élevées (plus de 500 degrés Celsius, pour les verres les plus grossiers), pour le faire fondre. Par la suite, on le retravaille et le refroidit pour lui donner une certaine forme. Le verre a été utilisé pour créer certaines des plus belles oeuvres d’art. Le procédé est extrêmement complexe et réclame les mains d’un artisan expérimenté. Mais les résultats sont magiques.


C’est un merveilleux matériau aux propriétés particulières, outre le fait de pouvoir le travailler. C’est l’un des meilleurs moyens de donner une forme à une céramique, des matériaux qui fracturent sans donner signe, mais sont très résistants à la chaleur et peuvent soutenir une bonne pression (mais ne donnent pas d’indication avant de briser). Ses utilisations sont multiples: on fait des vitraux, des billes, sa couleur pouvant être rendue transparente la rend utile pour les fenêtres. Par contre, la propriété dont je vais parler aujourd’hui concerne la possibilité de la travailler pour en faire des bouteilles.

Les bouteilles de vitre ont une seule utilité dans leur vie. Ils se conservent bien et peuvent durer longtemps. On laisse maturer des vins dans des caves pendant 20,30, 40 ans dans des récipients de verre, et on ne s’est jamais inquiétés qu’ils ne contaminent le breuvage, comme ce serait le cas avec le plastique.

Mais on s’interroge sur les applications à faire avec la vitre, une fois sa vie terminée. Que fait-on d’une bouteille vide? A priori, le recyclage nous vient en tête. Or, il est difficile de pouvoir adéquatement recycler la vitre, pour plusieurs raisons. La première concerne la contamination. Lorsque l’on concasse le verre, certains éléments que l’on inclut à la silice pure pour réduire sa température de fusion (habituellement de 2500 degrés Celsius) s’échappent. Pour retravailler le verre concassé, il faut se débarasser de ces contaminants. Il faut aussi utiliser des produits chimiques pour retirer les étiquettes de papier, solidement collées à la bouteille. Cette opération est aussi coûteuse.

Le dernier problème vient de la valeur du verre. Comme on utilise de la silice (trouvée dans le sable) pour fabriquer le verre, il ne coûte pas cher. Le verre recyclé doit donc être abordable. En plus, il y a une utilité. La majorité des bouteilles de vin étant vertes, le verre a reçu une coloration qui diminue sa valeur. Le verre transparent a une valeur raisonnable. Et finalement, un verre de plusieurs couleurs ensemble ne vaut rien, car on ne peut le retravailler.

Toutes ces étapes font du verre un produit dur à recycler. Malgré tout, on commence à découvrir certaines nouvelles applications au verre recyclé. On peut en faire du Glasphalt, de l’asphalte faite à 20% de verre. Des ingénieurs de l’université de Sherbrooke vérifient s’il est possible de s’en servir pour faire de l’isolant pour les routes. Le projet est en ce moment expérimenté dans une chaussée.

Les entreprises ne sont pas stupides non plus, peu d’entre elles se lancent dans le recyclage de verre. Alors pourquoi concasser le verre des bouteilles? Pourquoi ne pas créer des centres de nettoyage qui nettoieraient les bouteilles et les ramèneraient chez les producteurs de vins ou d’autres spiritueux?

Les entreprises de bière ont depuis longtemps ré-utilisé leurs vieilles bouteilles de bières. C’est pourquoi on incite les gens à ramener leurs bouteilles en échange d’une consigne de 10 cents. Cela permet de ramener des bouteilles, de les nettoyer, les remplir à nouveau et vous les revendre. Cela minimise l’utilisation de nouveaux matériaux et fait économiser des sous. Les compagnies de bière ne font pas cela par bonté. Ils le font parce que c’est économique.

C’est possible de faire une industrie de la ré-utilisation des bouteilles de vitre. Je ne sais pas si cela serait possible à une échelle internationale… En fait, je sais que pour l’instant c’est impossible, mais il est envisageable de créer un système de consignes aux vins Québécois. Bien entendu, il serait difficile de faire cela avec des bouteilles importées ou exportées (à moins d’un système international de collecte), mais il est possible de le faire au Québec. Afin de faciliter la collecte, il serait facile que le gouvernement incite les vignobles du Québec, les cidriculteurs artisans et producteurs de spiritueux Québécois de chacun, selon leur type de produit, adopter un format commun de bouteille. Ainsi, il serait possible d’adapter des industries capables de nettoyer ces bouteilles et les ramener aux producteurs pour les remplir, à l’instar de ce qui se fait déjà dans les bouteilles de bière.

Alors, au Québec, serait-il possible de consigner d’autres contenants de verre que les bouteilles de bière? Serait-il utile de le faire, et quels avantages économiques et environnementaux pourrions-nous en tirer? Ce sont des questions qu’il faudrait se demander, de trouver de nouvelles façons de produire des biens anodins, afin de leur donner une meilleure utilité en fin de vie.

About these ads

7 réflexions sur “La consigne sur les bouteilles de vin

  1. salut Manx

    j’ai lu ton article sur le reciclage des bouteilles et je l’ais vraiment apprecié .
    je me demendais comme toi a qoi peut servir tout ces milliers de bouteille vide.
    et je continue de chercher atravers le web……
    je suis de la cote d’ivoire et exerce dans le genie civil mon mail est

    meleck10@yahoo.fr

    mes encourage

  2. salut Manx

    j’ai lu ton article sur le reciclage des bouteilles et je l’ais vraiment apprecié .
    je me demendais comme toi a qoi peut servir tout ces milliers de bouteille vide.
    et je continue de chercher atravers le web……
    je suis de la cote d’ivoire et exerce dans le genie civil mon mail est

    meleck10@yahoo.fr

    mes encourage

  3. salut Manx
    Ton article m’a peu convaincu car ça choc de jetter de milliers de bouteilles vides de vin de whisky et autres, donc cherchons ensemble de solution ok
    je suis togolais propriétaire d’un bar

  4. Bonjour,
    Je viens de ;lire votre article et cela m’a allumé beaucoup. En effet, il ya deux ans, je travaillais pour une compagnie de poubelle, où je devais ramasser les déchets, afin de payer mes études à l’université. C’est à se moment que je me suis rendu compte qu’il y avait un énorme nombre de bouteilles de vin jetées. Aujourd’hui je veux mettre sur pied une compagnie spécialisée dans la récupération de ces bouteilles afin de les remettre sur le marché. Je crois sincèrment qu’il y a une forte demande dans ce domaine et cela fait 2 ans que je trotte cette idée dans ma tête. J’aimerais savoir ce que vous en pensez ?

  5. Le recyclage du verre est un enjeux écologique majeur pour notre planète. On le voit dans les habitudes de consommation, il y a énormément de produits en verre (bouteille, pot, bocal, plat…).
    Il faut changer les mentalités et les habitudes pour que le recyclage devienne une normalité et pas une exception.
    Certain industriel font déjà du recyclage, par exemple l’entreprise Bormioli Rocco leader dans l’accessoire pour table en verre propose des produits fabriqués à partir de verres recyclés.
    Nous pouvons également recycler nous même nos produits en verres en leur donnant une autre fonction : les bouteilles ou bocal en verres peuvent devenir de très beau vase une fois décoré.

    C’est à travers toute ces petites choses que le monde avancera, plus vite les gens comprendront cela et mieux ça sera.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s