Société (archives)

Hypersexualisation


Ouep, s’il y a un sujet qui revient périodiquement, mais dont on ne parle jamais en profondeur, jamais assez, c’est bien celui de la sexualité chez les jeunes.

En fin de semaine, durant les préparatifs de GN, une de mes amies en sciences humaines me parlait de son ESP, qui portait sur l’hypersexualisation. Une lecture rapide de synthèse de travail m’a montré certains cas… du genre d’un médecin de 20 ans d’expérience a vu, en 2006, son premier cas de patient avec la chlamydia dans l’oeil. On parle aussi que de plus en plus filles (et non femmes) perdent leur virginité vers l’âge de 12 ans, au point que cela en devient vraiment alarmant. Les magazines comme Filles ou Adorables, qui s’adressent à des enfants de 12 à 14 ans, reçoivent de plus en plus de lettres qui demandent « comment faire une bonne pipe à mon chum ». Ce qui est le plus inquiétant, toutefois, semble être la révolution dans les pratiques sexuelles chez les jeunes.

Un de mes amis de Beauce parlait de quelque chose qui s’était passé à une école secondaire proche de chez lui. Les « Rambo partys ». Le but de ce jeu était d’obtenir le plus de marques de rouge à lèvres sur son pénis. Inutile de dire que ce jeu est aussi une culture biologique de MTS… D’un autre côté, plusieurs garçons et filles sont incitées à faire des 3-some.

Je me considère comme très puritain à ce niveau, âgé de 19 ans et depuis 2 ans et demie en couple avec Jade ^^, et j’en suis fier, mais d’entendre ce genre d’histoires sur des enfants de 12-14 ans, je trouve ça horriblement dégueulasse. Et bien que l’on dénonce plus souvent le cas des filles, celui des garçons aussi doit mériter une attention particulière, lui aussi, car cela m’étonnerait que cette situation ne soit que féminine.

Les sexologues voient de plus en plus de cas de perte de virginité à une jeune âge, mais en général, l’âge où les filles et les garçons font un choix d’avoir une relation « par amour », lui, ne change pas. C’est chiant de dire cela, mais j’ai l’impression que les plus jeunes ne sont plus aptes à mieux comprendre ce que devrait (ou pourrait) signifier d’aimer quelqu’un…

Enfin, il y a une question que je me pose là-dedans, car je ne suis ni sexologue, ni quelqu’un qui s’y connait dans le débat psychologique qui pourrait mener à régler ce qui est probablement un problème.

Mais honnêtement, qu’est-ce que cela voudra dire, dans 10 ou 20 ans, de faire l’amour (pour les jeunes et pour les vieux)? Qu’est-ce que cela veut dire actuellement d’avoir des relations sexuelles? Joue-t-on avec quelque chose qui, au fur et à mesure que nous jouons avec, est en train de perdre tout son sens?

Publicités

4 réflexions sur “Hypersexualisation

  1. Je vais profiter encore une fois de mon nickname pour te dire que le milieu scolaire et de santé recoivent de plus en plus de jeunes filles en pannes sexuelles, manque de désirs, douleurs et autre trucs pas très catho.

    Je veux percer le mystère des gars là-dedans. Ces pauvre cons croient qu’il y a juste la fille de fautive. 95% des consultations sont des jeunes filles. Elles ont la pression de «sucer», «rimming», de baiser avec plusieurs et ces pauvres gars ne consultent pas. Ils croient que tout est ok; normal.

    Drôle de société, la jeunesse est fucké, du moins ceux qui consultent… Ils sont où les parents, aussi, l’éducation sexuelle, bref il y a du pain sur la planche.

  2. Salut Manx!

    À ce sujet, je vois beaucoup de liens avec la culture hip-hop mainstream où c’est cool de mettre de l’avant la femme comme objet de désir presque fétichiste, pour ne pas dire esclavagiste. Et c’est bien parce que cette culture est très populaire auprès des préados et ados. C’est comme si la pression de la mode venait faire ses dégâts avant la formation du discernement chez les filles (on ne parlera pas des garçons, le pénis parle trop fort è cet âge…) : d’où les problèmes plus marqués chez les filles.

    Mais c’est même peut-être plus global : l’extrémisation de la société pour on ne sait trop quelle raison? Ça serait une bonne analyse à faire.

  3. Salut Manx!

    Ma première visite sur ton blogue. Très bon texte. Et tu semble avoir raison. Ma conjointe a deux filles de 9 et 10 ans et elles commencent déjà à poser des questions.

    Nous prenons l’approche d’être francs avec elles en les encourageant d’attendre. Nous essayons de leur inculquer la notion de relation d’amour avant la relation sexuelle. Espérons seulement qu’elles sauront écouter.

    En tant que parent, je trouve ça inquiétant quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s