Environnement (archives)

Le Docksidegreen – Projet à Victoria, C.B.


Bon, me voilà de retour sur mon propre blogue après quelques semaines d’absence. Mon temps a du être coupé sur ce blog à cause de plusieurs activités. Deux Grandeurs Natures en deux semaines (dont un qu’on organise) demande quelques efforts. En fin de session, c’est toujours plus amusant ^^.

Je viens ici pour reprendre mes bonnes vieilles chroniques en environnement, en parlant d’un nouveau projet (enfin, nouveau pour moi) qui s’appelle le Dockside Green. Ce projet, dans la rive sud de la ville de Victoria, vise à construire rien de moins qu’un nouveau quartier, mélangeant développement commercial et développement résidentiel.

Qu’est-ce que le Dockside Green a de spécial? Il sera bâti entièrement dans une perspective de développement durable, plus particulièrement dans les initiatives environnementales. L’architecture et le design, à l’apparence très moderne, est en fait utilisée pour rentabiliser le rendement énergétique du bâtiment. Alors en plus d’être un festin pour les yeux, c’est une initiative verte extrêmement utile.


-Notez par exemple, que les vitres faisant face au sud, en plus d’offrir une vue sur l’eau, laissent entrer les rayons du soleil, qui sont à leur angle le plus bas durant l’hiver, réchauffant mieux et naturellement le bâtiment durant les périodes froides de l’hiver, et ce même si la luminosité est plus faible. De telles vitres permettent de réduire les coûts de chauffage et d’éclairage.

-L’été, lorsque le soleil forme un angle de 70 degrés ou plus avec le sol, les rayons n’entrent pas par ces vitres et frappe directement le toit… vert. Les plantes absorbent ces rayons pour faire de la chlorophyle, et leur présence aide à tempérer l’écart de température.

Bien au-delà de simplement « être joli », ce design est aussi génial pour son rendement énergétique exceptionnel.

Le projet du Dockside Green est le plus important développement qui se fait en ce moment, dans la ville de Victoria. Il y a fort à parier que d’ici peu, ce développement immobilier deviendra un exemple pour les promotteurs verts à travers le monde. Il se pourrait même que la Leadership in Energy and Environmental Design (LEED), qui lui a déjà accordé la cotte platine, accueille ce projet comme le « meilleur de tous les temps » (si le système de récupération de la biomasse pour produire de l’électricité s’avère fonctionnel). L’électricité sera produite à partir de panneaux solaires à cellules photovoltaïques et avec le système de récupération de la biomasse, des énergies « renouvelables » (la biomasse provenant de gaz issus des déchets que l’on jette).

Je tiens aussi à montrer une autre partie importante: la place de l’automobile dans le Dockside Green. Les résidents pourront se partager une coopérative automobile, c’est-à-dire d’avoir (possiblement) 50 voitures pour 100 utilisateurs. Une photo de la rue Harbour road, une route légèrement industrielle selon les standards du Dockside Green, montre la place de l’automobile dans la vie du Dockside Green.


Ici, vous voyez que loin d’être totalement effacée du paysage, l’automobile est strictement limitée à deux voies (pour les deux sens). Deux allées piétonnières et deux voies de pistes cyclables sont aussi en vue, et l’automobile a la même place que ces transports à pied. Sur le côté, des parkings sont disponibles. Loin d’éliminer l’automobile du projet, le Dockside Green lui relègue une part plus petite de la route, afin de revaloriser des transports non-polluants.

http://www.docksidegreen.ca

http://en.wikipedia.org/wiki/Leadership_in_Energy_and_Environmental_Design (le LEED, explication de son rôle)

Publicités

2 réflexions sur “Le Docksidegreen – Projet à Victoria, C.B.

  1. Je me rappelle avoir vu un article où le Schwartzinator, gouverneur de Californie, disait aux environnementalistes que s’ils voulaient que les gens se préoccupent de l’environnement, ils devaient « rendre l’environnement sexy ».

    Avant Schwartzenegger, le culturisme était quelque chose de quand même assez marginal, un peu intimidant. Suite à une vague (incluant quelques films où sont apparus des culturistes), le culturisme est devenu en vague et cela a connu du succès.

    Ce qui amènera l’environnement comme une chose vastement connue et encouragée, c’est de le rendre beau, de le rendre utile, de montrer qu’il y a quelque chose de grandiose dans les préoccupations environnementales. Et les projets comme le Dockside Green sont, à mon avis, le genre de projet qu’il faut pour cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s