Environnement (archives)

Énergies, partie 4: L’efficacité énergétique, le négawatt et la maison autonome


Voilà, cet article se veut plutôt une panoplie de petits articles, que je ne veux pas me donner la peine d’écrire dans une oeuvre trop lourde. Plusieurs ont sûrement entendu parler de la mystérieuse légende de la maison autonome, qui selon les bobards ne nécessiterait pas d’acheter d’électricité à une compagnie et la produirait elle-même. On raconte que dans certaines régions du monde, peut-être même la nôtre, une poignée d’habitations auraient réussi à atteindre ce cap. Des gens, peut-être en exagérant les faits, affirment même que les propriétaires de ces maisons font de l’argent en vendant des surplus (vraisemblablement, cela doit *sarcasme* être une fable… production autonome, c’est louche, mais avec des SURPLUS, on y croit pas!) à leur compagnie d’électricité…

Croyez-le ou non, c’est vrai. Dan Chiras, l’auteur du Homeowner’s Guide to Renewable Energy en possède d’ailleurs une (preuve de cohérence, car un type qui veut vous vendre des poissons et ne veut pas en manger n’est pas très convainquant. Bien plus qu’environnementale, la motivation de M. Chiras est aussi économique. Voilà donc quelques moyens d’arriver à une meilleure autonomie économique. Pour cela, n’oubliez pas que la consommation la plus verte est celle que l’on ne consomme pas (le négawatt).

L’isolation
Si vous n’isolez pas votre maison et comptez atteindre une efficacité énergétique, vous êtes un imbécile! Non seulment êtes-vous ignorant ou paresseux, mais cette paresse et cette ignorance vous fait débourser 50 à 100$ supplémentaires chaque mois de l’hiver (3 mois au Québec, même si les touristes défendent ardemment qu’il dure 6 mois), et un peu durant le reste de l’année, mais surtout en confort. Comme on le dit, l’hiver, une maison mal isolée réchauffe l’extérieur. Assurez-vous de colmater les fissures et de bien isoler vos fenêtes, voire de demander les conseils d’un professionnel en isolation.

Avoir des fenêtres sur la façade du sud
L’hiver, le soleil est à son niveau le plus bas. Avoir des fenêtres qui font face au sud vous permettra de réchauffer (en partie) votre maison passivement, et donc réduira vos besoins en électricité pour le chauffage.

Durant l’été, le soleil est à son plus haut niveau dans le ciel. Au lieu d’entrer par la fenêtre, les rayons du soleil frapperont le toit de votre maison. D’où l’utilité de la suggestion suivante:

Avoir un toit vert
Hé oui, encore lui! Comme le soleil tappera fortement le toit l’été, un toit goudronné et noir absorberait les rayons du soleil et réchaufferait votre maison, fort peu utile quand il fait déjà 30 degrés. Avec un toit à 40 degrés, votre maison devient un autocuiseur efficace! Un toit verdi de plantes permettra que celles-ci absorbent les rayons du soleil pour effectuer la photosynthèse, et aidera à tempérer votre maison. Elle sera donc plus confortable et vos électroménagers de refroidissement (le frigo ou la clim) consommeront moins d’électricité.

Mon article sur les toits vers

Le chauffe-eau…
Le Japon est rempli de chauffe-eau solaires passifs, qui réchauffent partiellement votre eau grâce à l’énergie solaire, sans utiliser d’électricité. Le pays du Soleil levant utilise donc cette énergie pour compenser le prix majestueux de son électricité. Qui plus est, les chauffe-eau passifs de marque Mitsubishi peuvent être vendus là-bas pour seulement 500$. Le système est soit en métal, soit peinturé noir (pour absorber les rayons du soleil) et peut être placé sur le toit ou à côté de la maison. Habituellement, le système fonctionne par gravité, et permet de faire une convexion entre le chauffe-eau passif et votre chauffe-eau électrique conventionnel. Donc, si votre chauffe-eau passif vous fait économiser 25$/mois, au bout de 1 an et 8 mois, vous l’aurez payé. Si celui-ci dure 5 ans (soyons pessimistes…), vous aurez économiser 1500$, pour un investissement de 500$. En gros, vous sauvez 2 fois le prix de votre achat, en plus de ne pas utiliser d’énergie pour une partie du travail que la nature fait très bien sans celle-ci.

Changer ses ampoules pour des fluocompactes, prendre des électroménagers certifiés EnergyStar et lutter contre les énergies fantômes
Les ampoules fluocompactes ont une durée de vie plus longue, ce qui les rend plus rentables que les ampoules conventionnelles. Elles consomment aussi moins d’énergie. Toutefois, quand elles sont mortes, n’oubliez pas de les envoyer à la collecte sélective, car elles contiennent des traces de mercure, ce qui peut être néfaste pour votre site d’enfouissement local et l’environnement autour.

Les électroménagers certifiés EnergyStar sont des électroménagers qui ont volontairement rempli des standards supérieurs aux demandes de la loi. En plus, le gouvernement offre maintenant un rabais sur ces électroménagers… Pourquoi s’en priver?

Les énergies fantômes, quant à elles, servent à garder un appareil au chaud pour qu’il s’ouvre instantannément quand vous appuierez sur ON. C’est un peu absurde, car on peut comparer cela à un four qui resterait toujours préchauffé à 400 F, pour le moment où vous cuisineriez. Pourtant, les télés, les ampoules conventionnelles (surtout celle de votre frigo), les power-bars, votre ordi, votre écran d’ordi et votre télévision, pour ne citer qu’eux, sont des électroménagers qui consomment de l’électricité même quand ils sont à OFF. C’est idiot? Oui, ça l’est. Si vous trouvez que vous vous faites rouler, le truc est de débrancher votre électroménager à énergies fantômes quand vous ne l’utiliser pas. Cela prendra peut-être 2 secondes de plus d’ouvrir votre télé.

D’autres trucs sont bien connus pour limiter votre utilisation d’électroménagers, mais ils sont bien connus: l’été, remplacer la sécheuse par la corde à linge, faire des brassées de linge sale seulement quand on a pas mal de linge sale, etc. À ce niveau, je ne crois pas avoir besoin de faire un dessin.

Opter pour plusieurs sources de production électrique et pouvoir faire des réserves
Les moyens de production électrique locale les plus connus sont l’éolien et le solaire. Pour le solaire, le modèle classique est un panneau voltaïque qui se place sur le toit, alors qu’une éolienne ressemble à une girouette. Si vous avez un petit cour d’eau près de chez vous, la meilleure solution serait le microhydroélectrique. Cette énergie est rarement utilisée à l’échelle locale, car il faut un cour d’eau qui « descend en pente » sur une longue distance, afin de fonctionner par gravité.

Il est important d’opter pour plusieurs sources, car le débit d’électricité produite par l’éolien ou le solaire n’est pas entièrement régulier. Pour cette même raison, faire des réserves d’électricité dans des piles au lithium permet de vous alimenter en périodes de forte demande.

Si vous désirez chauffer votre nouvelle maison au bois, renseignez-vous sur le foyer de masse
Le foyer de masse est une oeuvre de maçonnerie complexe et coûteuse. N’essayez pas de le construire vous-même. Il est aussi très lourd et est habituellement construit dans les maisons neuves. Pour votre maison, il faudrait sûrement renforcir le sol. Maintenant que ses points négatifs ont été soulevés, sachez que ces foyers étaient employés au Petit âge de glace, période la plus froide du Moyen Âge. Côté chauffage, ils ont fait leurs preuves dans la cour des grands. Le foyer de masse a pour avantage de convertir 80% de l’énergie de la combustion du bois en chaleur (contre 40 à 60% pour les foyer de chauffage, et 15 à 20% pour le foyer décoratif). Un feu dans le foyer peut réchauffer la maison pendant 12 heures. Facile d’entretien, une autre caractéristique intéressante est son impact environnemental, car ses émissions de fumée, de monoxyde et de dioxyde de carbone, sont de beaucoup diminués par les « chambres » par lequel cette fumée circule (et qui retient la chaleur). Comme le gros défi de la maison autonome québécoise est de chauffer l’hiver (le passif étant insuffisant), le foyer de masse est une excellente idée.

Voilà donc, en quelques idées, certaines manières employés pour rendre une maison autonome énergétiquement. Mais ne soyez pas dupes; il est très difficile d’avoir une maison autonome, mais très facile pour la maison moyenne de diminuer sa consommation – et sa facture – d’électricité. Les moyens sont parfois simples, parfois complexes, mais une personne attentive et intelligente saura trouver des idées à la fois économiques et écologiques pour lui, son portefeuille et pour les autres.

Publicités

4 réflexions sur “Énergies, partie 4: L’efficacité énergétique, le négawatt et la maison autonome

  1. Salut Manx,

    Ton blogue écologique est vraiment super. On voit que tu étudies dans le domaine.

    Moi j’essai d’en parler dans mon blogue, mais mes connaissances techniques sont un peu limitées. Cependant, j’ai tout de même étudié dans un domaine proche qui m’a fait prendre conscience des enjeux. Je tente plutôt de voir la problématique écologique d’une façon plus philosophique, comme tu as pu le voir sur le blogue de Louis.

    Serais-tu intéressé à échanger nos adresses sur nos sites respectifs?

    Bonne semaine!

    Jimmy

  2. Ouep, désolé du délai de réponse à vous deux ;). Je vais mettre ton site en lien sur le mien, Jim ^^.

    À mon avis, le développement technologique va de paire avec le changement de mentalité et l’approche philosophique de l’environnement. Si on veut l’un, il faut vouloir l’autre pour être capable de vraiment effectuer un changement. Mais bon, comme le monde n’est pas vraiment au courant de tout, ou de comment ça fonctionne, j’essaie de faire des billets pour expliquer les avantages/inconvénients de ces nouveaux progrès technologiques.

  3. Tu fais du bon travail Manx. Tes articles sont intéressants.

    Et tu as raison. On ne peut parler de nouvelles technologies vertes sans parler d’une conscientisation et de l’élaboration d’une philosophie verte. Certains ont déjà commencé ce travail: Reeves, Suzuki, etc. En espérant que cela porte fruit.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s