Environnement (archives)

Le vrai "bac vert"


On prétend au Québec que l’on est vraiment pro-environnement et l’on essaie de nous faire croire que l’on est les meilleurs en Amérique à ce niveau. Cela n’est pas entièrement faux, mais on oublie parfois de citer que l’on veut nos organismes acceptent la création de ports méthaniers, ou de vendre des terrains sur un parc public pour qu’un riche milliardaire ayant un chalet au lac Memphrémagog puisse y construire des condominiums de luxe (avouez qu’un condo sur une des plus belles montagnes du Québec, à proximité d’une station de ski, un village touristique merveilleux – soit Magog – et la station de Jouvence, ça a de quoi faire rêver!).

Oui, malgré nos prétentions écologiques, il nous arrive de prendre des décisions qui ne vont pas en accord avec cette philosophie.

Mais le plus grand fléau de notr « egologique », c’est de négliger certaines choses faites ailleurs dans les Amériques et de ne pas assez s’informer. Par exemple, la ville de Seattle a lancé un projet où plusieurs villes américaines ont décidé, contrairement à leur gouvernement, de respecter les engagements du procole de Kyoto. Ceux-ci avaient espéré obtenir 140 autres villes qui auraient effectué le même engagement (afin de symboliser les 141 pays signataires du protocole de Kyoto), mais malheureusement, seulement *sarcasme* 500 villes ont témoigné leur intérêt dans cette idée. À croire que les États-Unis ne sont pas si « anti-écolo » que ça ^^.

Par contre, ce n’est pas le sujet de cet article. Peut-être que plus tard, je parlerai un peu de Seattle, mais chaque chose en son temps. Pour l’instant, je vais parler de Toronto et du nouveau « bac vert », lancé dans la ville depuis juin 2003.

Le « bac vert » de Toronto est un système de collecte de matières compostables, à l’image de ce qui se fait avec la collecte d’ordures ou du bac de recyclage. Les matières compostables représentent environ 30% de nos ordures. Cela signifie qu’en plus des matières recyclables, environ 300 lbs. de ce que l’on jette chaque année (car on jette un peu moins d’une tonne de déchets par année) serait utilisable, mais que l’on préfère l’envoyer infecter le site d’enfouissement. En effet, combien de personnes ont un composteur dans leur cour? Ma famille en a un et notre université organise un programme de vermicompostage. Résultat: je ne me sers quasi-jamais de ma poubelle.

Le programme du « bac vert » vise quelques municipalités et déssert 510 000 habitations. Cela fait un peu plus d’un million de personnes, ou une personne sur 7 au Québec.

L’avantage du bac vert est de réduire les ordures. À un moment où la gestion des résidus solides est devenu un enjeu important (la ville fait enfouir ses déchets dans l’état du Michigan – ce qui n’est pas gratuit) pour la région de Toronto et des environs. La ville de Toronto a réussi à réduire l’enfouissement de ses déchets de 32% en 2003, grâce à l’arrivée du réseau de compostage.

Au Québec, certaines petites municipalités offrent/offraient la collecte du bac de compostage, pour alimenter des usines. Encore là, on n’a jamais approché du 510 000 habitations.

En France, le compostage public a parfois causé de graves problèmes. Plusieurs imbéciles ont mis de la vitre dans leur bac de compost, et celui-ci a été concassé avec les résidus organiques. En épendant le compost dans les champs, les résidus organiques se sont mélangés à la terre, alors que la vitre est restée sur la surface du champ et reflétant les rayons du soleil, pour donner une ambiance plus ou moins dégueulasse à ces champs. Espérons que personne ne sera assez idiot pour le faire ici, ou que l’on trouvera un moyen de pallier à ce problème.

Liens

Ville de Toronto – Programme du « Green Bin »
http://www.toronto.ca/greenbin/index.htm

Article détaillé de la ville:
http://www.fims.uwo.ca/newmedia/newmedia2004/garbage/garbage_weeks_d4_p.htm

2 réflexions sur “Le vrai "bac vert"

  1. Isshhh mon commentaire était plein de fautes!

    Mon gros bac bleu à roulettes est toujours plein. Je travaille trop ert je suis très occupée mais, quand je vais pouvoir, je vais composter, je promets! Merci pour l’info.

    Belette triste de voir la Terre polluée

  2. Le bac vert est plutôt brun à Sherbrooke pour le compostage!!! Sherbrooke est assez avant-gardiste sur plusieurs points. Je prêche pour mon coin:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s