Uncategorized

Pourquoi je ne suis pas d’extrême-droite…


En fait, je ne suis même pas à droite, ni de centre… Et je ne me vois pas non plus de centre-gauche. Cette idéologie est parfois truffée de personnes avec d’extrêmement bonnes volontés qui font de mauvaises décisions ou ne vont pas assez loin.

Mais voilà un article de Lawrence Summers [Wikipedia], ex-VP de la Banque Mondiale et secrétaire du Trésor aux États-Unis pendant l’ère Clinton.

From this point of view a given amount of health impairing pollution should be done in the country with the lowest cost, which will be the country with the lowest wages. I think the economic logic behind dumping a load of toxic waste in the lowest wage country is impeccable and we should face up to that.

(De ce point de vue, une certaine quantité de pollution néfaste pour la santé devrait être faite dans le pays avec les plus faibles coûts, et donc le pays avec les plus bas salaires. Je crois que la logique économique derrière jetter des matières toxiques dans le pays avec le plus bas salaire est impeccable, et nous devrions accepter cela.)

L’article complet se trouve ici. D’autres bouts de son mémo qui a été récupéré par des groupes environnementaux sont tout aussi horribles. La fuite n’est pas très récente; elle date de 1991.

Voilà pourquoi je ne peux être d’extrême-droite. Je ne peux accepter que l’on traite les plus pauvres comme les pires personnes de l’humanité, et que je crois qu’au lieu de domper nos déchets dans d’autres pays afin de créer des emplois, il serait mieux de produire moins de déchets et d’aider ces personnes autrement qu’en leur offrant nos détritus.

9 réflexions sur “Pourquoi je ne suis pas d’extrême-droite…

  1. « Et je ne me vois pas non plus de centre-gauche. Cette idéologie est parfois truffée de personnes avec d’extrêmement bonnes volontés qui font de mauvaises décisions ou ne vont pas assez loin. » Merci beaucoup, j’en prends bonne note.🙂

    J’ai déjà lu cette citation quelque part, dans le livre « Adieu Canada » si je me souviens bien. Si vous tombez dessus, vous pourriez le lire, je crois qu’il vous intéresserait. Reste qu’on vous pardonne très facilement de ne pas être d’extrême-droite, et que j’espère que vous persisterez dans cette ligne de pensée qui place la dignité humaine à l’avant-plan.

  2. Je n’ai jamais douté une seconde que tu pouvais adhérer aux idées de la droite! Personnellement, les courants que je trouve les plus sournois sont certaines formes d’anarchisme (y’en a tellement que ça devient étourdissant!) et le libertarianisme. Sous des approches fortement intellectualisées, voire même progressistes, ces philosophies prônent l’individualisme, la primauté de la propriété privée (libertariens) et, pour certains, la disparition des services gouvernementaux. Je n’ai aucune difficulté à m’identifier à la gauche si c’est l’étiquette à laquelle il faut adhérer pour démontrer notre attachement à la justice sociale, à la règlementation du monde des affaires et au respect de l’environnement.

  3. Barf, c’était plutôt une petite giffle que je faisais à nos amis Conserves-ateurs (ne faisons pas le jeu de mot du « con », plusieurs sont brillants et d’autres n’ont pas la complexité de l’appareil reproducteur, qui est la définition du mot con). Je préfère les comparer à des conserves: le contenu n’est pas très reluisant et s’il y a eu une fuite, tu risques même d’y trouver des vers!

    Je suis, d’un certain côté libertarien. C’est bien joli comme fantaisie, le libertarianisme, et je n’aime pas que l’on mette une loi pour brimer l’originalité. Mais si on émet une règlementation, c’est en réaction à des actions corporatives immorales. Alors il faut savoir faire la différence entre Antagoniste, ou les libertariens crasses, qui vient nous dire que les actions de ces compagnies qui ont entraîné des graves conséquences étaient, en fait, bénéfique car on a économisé des sous (et que c’est le seul bénéfice existant), et que ce sont les lois qui sont mal, et les libertariens en faveur du libre-marché, qui voient que le gouvernement est un allié contre les entreprises immorales et qu’il s’occupe des gens dont le modèle corporatiste ne peut s’occuper. Ces libertariens voient aussi le libre-marché, avec des restrictions raisonables, comme un appareil capable d’oeuvrer pour le bien commun.

    Je m’identifie à l’étiquette de la gauche. Mais le centre-gauche, à mon avis, est souvent un peu… peureux. Je ne suis pas communiste (en fait, je ne sais pas ce que je suis), mais je crois que la création de richesse est un des leviers vers l’amélioration de notre condition, et qu’en ce moment, le levier le plus profitable est celui de la rationalisation des richesses. Le gaspillage actuel, non pas seulement au niveau gouvernemental, mais aussi énergétique, individuel et même corporatiste (il y a beaucoup de gaspillage dans chacune des compagnies du Fortune 500, et on en a même eu des exemples) est un fléau qui nuit en ce moment à l’expansion de notre société et dégrade à un rythme trop rapide le milieu dans lequel l’Être Humain vit. Expliquez-moi pourquoi ça a pris 80 ans pour créer le moteur à combustion catalytique, qui créait de l’énergie à partir d’une partie des gaz néfastes qui auparavant étaient relâchés dans l’atmosphère. Ou expliquez-moi pourquoi quand un produit est garanti 5 ans, s’il ne brise pas après 6 ans, on considère que l’on est chanceux. Les sécheuses faites en 1970 et réparées récemment tiennent plus longtemps que les sécheuses de l’année.

    Mais bon ^^, je m’égare et je fais bien du zèle. Je suis en vacances alors je me permets ces petits écarts😉.

  4. Les constatations que vous faites sur la désuétude planifiée montrent bien, elles aussi, que vous êtes tout comme moi en faveur d’une certaine réglementation de l’économie par l’État. D’ailleurs, mes raisonnements économiques personnels m’ont mené à croire que cette fameuse désuétude était l’un des obstacles les plus patents à la création de richesse, puisque les forces vives de la société en viennent à être concentrées sur le remplacement des actifs préexistant mais expirés plutôt que de se consacrer au développement de nouvelles technologies et donc, à la progression de l’humanité, tant économiquement qu’environnementalement et socialement. Du développement durable, quoi!

    Vous ne savez pas ce que vous êtes? C’est loin d’être grave, vous savez… Sauf que lorsque vous parlez du centre-gauche comme des frileux, vous tirez peut-être des conclusions un peu hâtives. Je suis pour ma part pas mal convaincu qu’on peut arriver à quelque chose de bien avec ça, sans sombrer dans l’extrémisme, d’autant plus que les radicaux et les bornés sont rarement très bénéfiques à la société lors d’un débat. Je préfère pour ma part le terme progressiste (oui, j’ai eu un trip « étiquettes » qui se prolonge encore aujourd’hui…), car je prône une idéologie de centre-gauche (ou approchant) axée sur l’innovation et le côté économique de la gauche. Je pense que celle-ci s’est un peu trop perdue sur son aspect social, ce qui a donné beaucoup de facilité à ses opposants pour la critiquer du côté économique. Enfin, si le chapeau vous fait, prenez-le… De toute façon, ça ne porte pas vraiment à conséquence! Et au fond, vous êtes d’abord et avant tout un « manxiste », puisque chacun est différent.

  5. C’est d’une aberration sans nom. J’ai beaucoup de difficulté à accepté qu’une entité pensante et réfléchissante puisse réussir à imaginer, croire et vendre de telles idées, de telles immondices, c’est écoeurant.

    Ne le prends pas mal Manx, mais je suis vraiment en TABARNAK (je sacre rarement sur la blogosphère) depuis que j’ai lu cela. Je propose la lapidation de ce monstre par la population de ces « pays au plus bas salaires ».

    Il ne s’agit pas de la gauche ou de la droite. Il s’agit d’être HUMAIN, bon sang!

    De mon côté, me qualifierais de « gauchiste réaliste non-naïf ». Pas de pelletage de nuages pour moi😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s