Environnement (archives)

La « plastax » Irlandaise


Les îles ont des enjeux environnementaux qui peuvent parfois être bien plus graves que les autres lieux du monde. Prenons l’exemple de la gestion des résidus solides. Sur un territoire large, comme le Québec, il est plus facile d’avoir des sites d’enfouissement. Nous avons un territoire large et l’écosystème, bien qu’affecté, n’est pas des plus influencés au niveau global. Sur une île, le territoire est limité et l’écosystème est influencé par les fluctuations environnantes.

C’est donc peu étonnant que l’Irlande ait eu de graves problèmes dans la gestion des résidus solides, dans le passé. Je parle bien sûr de la République d’Irlande (L’Irlande du Nord étant encore une « province » Britannique). Mais dans les années 2001, ce pays a choisi de déclarer la guerre aux sacs de plastique.

Pourquoi les sacs en plastique? Parce qu’en Californie, les sacs en plastique de polyéthylène représentent 270 000 tonnes d’enfouissement par année, soit 5% de la masse qui s’en va vers les sites d’enfouissement. Leur durée de vie est en moyenne de 20 minutes, mais les sacs se dégradent dans les sites en approximativement 400 ans. Cela signifie que votre sac restera dans un site d’enfouissement 10 millions de fois plus longtemps qu’il ne sera utilisé.

Les sacs en plastiques peuvent aussi causer d’autres problèmes. Bombay, par exemple, a complètement banni les sacs de plastiques, car les gens les jettaient dans la rue et que ceux-ci arrivaient à bloquer des bouches d’égoûts. Cela a contribué dans le passé à l’augmentation de l’intensité des innondations.

Mais maintenant que l’on connaît certaines conséquences possibles d’une surutilisation des sacs de polyéthylène, revenons au cas de l’Irlande. En 2001, pour pallier à une partie de leur problème de gestion des résidus solides, le gouvernement a lancé la fameuse plastax. La plastax (taxe sur le plastique) imposait aux clients un prix pour chaque sac de plastique utilisé. En effet, il faut dépenser 0.15€ en Irlande pour un sac. Le montant de cette taxe est ensuite employé pour investir dans des initiatives écologiques.

La première année, le gouvernement a réussi à tirer l’équivalent de 9.6 millions de dollars américains. Mais cela n’est pas là que les changements ont été positifs. Là où le programme s’est avéré redoutablement efficace, c’est au niveau de la consommation des sacs. En effet, entre 2001 et 2002, seulement 200 millions de sacs de plastique ont été utilisé, contre environ 1 milliard et 200 millions auparavant.

La taxe a donc eu un avantage majeur pour couper la consommation de sacs en plastique. Elle a favorisé l’emploi de sacs réutilisables, a offert une source de revenus au gouvernement pour investir dans les technologies vertes et a réduit les coûts d’opération dans les sites d’enfouissement. Et le pire? Les Irlandais sont fiers et heureux de cette taxe!

Suite aux résultats du projet ôsé de l’Irlande, d’autres pays ont adopté une plastax. Un des plus récents? La Chine, qui veut réduire son empreinte écologique et a, elle aussi, des problèmes d’enfouissement.

Photo Flickr, de Sheilaz413

Au Québec, nous avons l’infrastructure adéquate pour lancer une plastax très efficace. Nos épiceries et nos commerces offrent déjà des sacs ré-utilisables, ou même des bacs. Ces derniers temps, ça ne m’est même pas rare de me faire demander « voulez-vous un sac? » Il y a à peine 3 ans, on ne m’aurait jamais demandé cela. Mettre une taxe symbolique sur les sacs de polyéthylène, ce serait la dernière étape pour arriver à diminuer la quantité de sacs de plastique dans nos sites d’enfouissement.

Mais une question revient: pourquoi ne pas recycler les sacs de plastique? Parce que ça se recycle mal, mais surtout parce qu’en Californie, un maigre 1% des sacs de plastiques se rendent dans le bac vert.

3 réflexions sur “La « plastax » Irlandaise

  1. Pingback: Combien pour ce sac? « Le blog de Manx

  2. Pingback: Combien pour ce sac? | Le Globe - regard citoyen

  3. Pingback: Combien pour ce sac? - Le République

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s