Énergie (archives)/Environnement (archives)/WTF? (archives)

Le poêle à granulés


Ceci est la suite d’un article que j’avais écrit il y a quelques mois sur l’utilisation du bois comme combustible de chauffage, ce qui en faisait de loin l’énergie renouvelable la plus populaire. Le foyer de masse, appelé Russian stove en anglais, se trouve à offrir l’une des efficacités thermiques les plus élevées de tous les moyens de combustion, du à une très haute température lors de celle-ci. Aujourd’hui, je vais parler d’un autre type de chauffage au bois, soit l’emploi du poêle à granulés.

Mais tout d’abord, il faut comprendre pourquoi le chauffage est si important. Selon Équiterre, 60% de l’électricité d’un ménage moyen est consommée en chauffage. Là-dedans, je présume que l’on a inclus le coût du chauffe-eau, mais bon… Une recherche de l’Université de Montréal a montré que le ménage moyen Québécois consommait plus ou moins 19,000 kWh d’énergie par année (c’est une estimation plus ou moins juste qui s’inspire des graphiques à la fin du document). Comme il y a, au Québec, 3 millions de ménages environ selon la Société d’habitation du Québec, les Québécois consomment environ 34 TWh par année en chauffage (Un terrawattheure correspond à 1,000,000,000,000 watts fournis pendant 1h… Un watt étant une unité de flot d’énergie et un wattheure étant une unité d’énergie), en électricité, en mazout et en bois de chauffage. À titre de comparaison, le complexe Henri-Bourassa (LG-2) produirait 64 TWh par année si elle fonctionnait en permanence à 100%, ce qui est très très loin d’être le cas.

Il est donc clair que l’électricité nécessaire au chauffage est un grand consommateur d’énergie. Remplacer cette énergie consommée par autre chose, comme la biomasse (le bois) est donc une excellente solution. L’emploi des foyers est donc très populaire dans les milieux ruraux, où le bois est une ressource facilement accessible et abondante.

Mais aujourd’hui, je vais traiter d’un poêle qui est plutôt adapté aux maisons qui n’ont pas nécessairement un large approvisionnement en cordes de bois.

Le poêle à granulés est un foyer relativement efficace. Au lieu d’employer des cordes de bois conventionnel, ce poêle brûle progressivement de petites granules de bois, qui peuvent être faites de différentes essences de bois. La combustion de granules est celle qui émet le moins de gaz. Elle peut employer des essences classiques, comme le sapin ou le pin, mais aussi des arbres moins conventionnels, comme le saule (notre bambou, car il pousse très très rapidement). Brûler des granules est aussi un moyen abordable de se chauffer. Même si le poêle à granules a une efficacité thermique relativement élevée (80-85%), mais inférieure à celle du foyer de masse (qui est de plus de 90%), les granules coûtent 5 à 10$ pour un sac de 40 lbs.

Vous remarquerez aussi quelque chose dans ce petit poêle: où est la cheminée? Si je ne me trompe pas, plusieurs modèles de poêles à granulés n’en ont pas, pour une simple et bonne raison: ils n’en ont pas besoin. Le poêle à granulés est le moyen de combustion du bois qui relâche le moins de gaz. Les essences moins couramment utilisées, comme le saule, sont parfois un peu plus nocives que les granules du pin, par exemple.

De plus, les besoins de rénovation, pour une cheminée et son entretien ou pour supporter le poids du poêle (comme dans le cas d’un foyer de masse) sont presque absents. Le poêle à granulés est un engin très léger.

Le dernier avantage: le poêle à granulés est en partie électrique. Cette électricité est nécessaire pour contrôler un thermostat. Lorsque l’on insère des granules dans le poêles, celles-ci ne sont pas toutes brûlées d’un seul coup, comme ce serait le cas d’un poêle classique. Au lieu de cela, une chambre à combustion reliée à un thermostat laisse entrer les granules nécessaires à la combustion, afin de transférer une chaleur constante dans la pièce. Cela ajoute une option que peu de foyers de chauffage ont: vous pouvez contrôler adéquatement la température de votre maison!

Bien entendu, les poêles à granulés ont aussi des désavantages. Le premier ira bien entendu dans le transfert de chaleur. Afin de bénéficier d’un bon chauffage, le poêle à granulés devra être adapté à votre maison. Il devra avoir la bonne dimension, fournir suffisament d’énergie pour vous chauffer l’hiver et être bien orienté dans la maison pour que son échange de chaleurs puisse profiter de façon relativement uniforme à votre maison. Si votre poêle est, par exemple, installé loin des chambres à coucher, vous devrez trouver un autre moyen de rester au chaud l’hiver.

Le second problème est que la majorité des poêles à granulés sont électriques, afin de contrôler l’apport de granules et de mieux contrôler la température. Lors d’une panne d’électricité, il faudra trouver un moyen de lui fournir l’électricité nécessaire pour fonctionner si vous voulez vous chauffer.

Les poêles à granulés ne sont pas encore très répandus au Québec. Ils deviennent, par contre, de plus en plus populaires en France et aux États-Unis, alors que la Suède a connu, il y a 5 ans, un vrai boom dans ce mode de chauffage au bois. Cela a permis de créer un marché dans le pays pour les granules de bois transformées, et de récupérer certaines parties de l’arbre qui ne servaient pas. Devant notre industrie des pâtes et papiers qui connaît des moments difficiles, notre désir d’économiser notre électricité et d’en exporter plus, il serait utile de faire plus confiance à la combustion du bois, surtout si, comme dans le cas de ce poêle, elle peut valoriser des parties du bois que nous n’utilisons pas toujours.

Un modèle moche de poêle à granules peut coûter environ 500$. Les modèles les plus luxueux peuvent aller dans le 6000 à 7000$.

Une anecdote sur le poêle à granules, publiée par Ressources Naturelles Canada

PYROS, un fabricant de poêles à granules européen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s