Environnement (archives)/Société (archives)/WTF? (archives)

Le design de Apple


Je ne suis pas un gros fan d’Apple. En génie, on a de la difficulté à se trouver un Matlab et des logiciels du genre pour le système d’opération et c’est nul. Mais je dois avouer que j’aime bien iTunes et que c’est la façon dont je me procure ma musique.

Mais cette semaine, Apple a sorti, suite à de nombreuses rumeurs, sa nouvelle génération de MacBook Air. La plus tenace, maintenant confirmée, concerne le boîtier monocorps fait à partir d’un seul bloc d’aluminium. Grâce à de l’innovation basée sur des techniques d’aérospatiale (habituellement, des ingénieurs en matériaux assez fous et qui dont les percées technologiques ont créé plusieurs matériaux de luxe, comme l’aérogel, les composantes du LZR-Racer, LE maillot de bain, etc.), les boîtiers de Macbook ne seront faits qu’à partir d’un seul et unique bloc d’aluminium, ce qui simplifie la pièce elle-même, n’ayant plus besoin d’autant de vis et de membres de jointures. Rien qu’en regardant sur mon Acer, j’arrive à repérer sur le haut 3 vis, ainsi qu’une douzaine dans le partie inférieure de mon ordinateur. Et là, ce n’est que l’extérieur du boîtier. Une bonne partie d’entre elles sont nécessaires, par contre, pour introduire des pièces (la batterie, les processeurs, etc.) et y avoir accès pour des réparations. Puisque le boîtier n’est fait que d’un matériau et d’une seule structure, la résistance de l’ordinateur devrait être améliorée. Par contre, le boîtier doit être d’encore meilleure qualité que les ordinateurs conventionnels, car une seule faille entraîne la destruction de tout l’ordinateur.

Ça me rappelle un des pires échecs d’ingénérie de l’histoire; celle de l’écrasement de 4 étages de corridors du Hyatt Regency de Kansas City. L’effondrement a causé 100 morts et 200 blessés (comme quoi il n’y a pas qu’au Québec que les ponts s’écroulent). La cause de l’effondrement est là:

La firme d’ingénieurs responsable avait conçu les 4 étages de corridor sur des barres uniques attachées avec un écrou en bas. Les installateurs ont transféré les barres uniques en une barre reliant chaque étage, et en ajoutant des écrous. À cause de cela, les écrous du bas des étages retenaient deux fois plus de charge que prévu et la structure arrivait à 30% de la force pour laquelle elle avait été conçue. Celle-ci s’est écroulée au moment où une trop lourde charge (lire: trop de personnes) se trouvaient sur celle-ci. Dès que l’on a trouvé la cause de cet effondrement, la firme d’ingénieurs en question a perdu sa license et a du payer de lourds dédommagements, car elle n’avait pas su superviser la construction adéquatement et qu’un tel défaut aurait du être souligné.

2 réflexions sur “Le design de Apple

  1. Je leur dis bravo pour le design mais je n’ai pas asez de fric pour me payer leurs gadgets. Suite au décès de ma vieille tour qui fêtait ses sept ans, je me suis acheté un laptop Toshiba pour $450.00. J’y ai installé Linux et tous les logiciels Open Source (image Ubuntu). Ça me donne une machine performante pour pas cher.

    À moins de travailler sérieusement dans le domaine multimédia, je ne vois pas pourquoi on serait attirés par leurs machines qui sont tout simplement hors de prix. Fierté corporative (I love Mac)?

  2. Tiens donc, je voulais essayer Ubuntu récemment, mais un budget étudiant ne me permet pas de le faire (c’est peut-etre mieux comme cela).

    Pour avoir eu une ex dans le design graphique et les travaux artistiques, je dois t’avouer qu’au niveau des travaux de graphisme, Apple est vraiment très facile d’utilisation. C’est son gros avantage. Pour le reste, Apple a lancé plusieurs innovations dans le passé, notamment son système de design de boutons sur le iPod, le lancement du populaire iTunes (quoique des systèmes similaires l’ont précédé). La plus grosse innovation de Apple fut d’obtenir les licenses sur l’invention d’un objet classique dans les ordinateurs: la souris. Douglas Engelbart leur aurait cédé ses licenses pour 40,000$. C’est une invention qui, sans aucun doute, a changé la manière de voir les ordinateurs. Avant l’arrivée de la souris, on croyait qu’un ordinateur serait composé d’une série de boutons qui prendraient une place phénoménale. Avec la souris et les BIOS, cette série de boutons, qui prenait auparavant une surface trop grande, sont convertis en icones virtuels qui ne prennent aucune place sur votre bureau. En 1950-60, on ne s’attendait pas que la taille d’un ordinateur aurait pu réduire avec le temps. Encore moins inconcevable fut qu’on puisse les faire plus petits et plus puissants en meme temps.

    D’ailleurs, voici ce que l’on croyait que deviendrait l’ordinateur « du futur »:

    On mentionne aussi que cet ordinateur serait simple d’utilisation. Tous les petits pitons que vous voyez sur cette image, on les a remplacés par un clavier et une souris, qui exercent ces fonctions. Selon eux, la technologie des ordinateurs ne serait pas disponible pour les « maisons moyennes ». L’ordinateur a donc dépassé toutes les attentes qu’on avait pour lui au départ, en bonne partie avec l’aide d’innovations venant d’entreprises comme Apple et Microsoft.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s