Uncategorized

Lisez rue Frontenac


Je vous suggère, pour une partie du lock-out, de vous désabonner du Journal de Montréa€l (s’il le faut) et de lire le journal virtuel Rue Frontenac. Pas besoin de faire du PKP ou du Québécor-bashing; ne faites que lire le journal des syndiqués de temps à autre et soutenez silencieusement leur guerre pour qu’ils aient les acquis qu’ils méritent.

P.S. Bernard Landry a retiré sa chronique du JdM cette semaine. Je trouve cela bien fait, parce que M. Landry ne va pas donner un direct du droit à l’administration en le faisant. Il souligne le respect qu’il éprouve pour l’administration de Québécor dans sa lettre de départ. Cependant, il fait de ce départ un geste politique, en soulignant qu’il ne peut accepter que le journal ne soit monté à Toronto. Le JdM a les moyens de traiter ses employés comme il se doit et d’entretenir sa presse à Montréal. En appuyant Rue Frontenac, on ne fait que montrer que les clients du JdM et les citoyens du Québec appuient ceux qui croient que c’est ce qu’ils souhaitent.

En espérant que le conflit se règle vite et bien, et que l’on n’ait pas droit à un second Journal de Québec. Ni les employés ni les syndicats et (je l’espère!) ni le patronat ne veut cela.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s