Société (archives)

Journée internationale de la Femme


Cela fera maintenant 69 ans que les femmes ont obtenu le droit de vote au Québec. En cette journée de la femme, il faut en profiter pour souligner l’importance primordiale qu’a obtenu le mouvement des droits de vote aux femmes, car c’est à mon avis l’événement qui a montré que partout en Occident, la Femme a obtenu le même pouvoir démocratique que l’Homme. C’est ce qui a aidé ensuite à changer plusieurs distinctions que les femmes avaient au niveau légal, et qui les prévenait de poser certains actes, notamment d’interdire la discrimination fondée sur le sexe dans la Charte des droits et libertés en 1975.

En l’honneur de la journée de la Femme, je me suis dit que ce serait bien de souligner certains événements qui ont marqué le combat des droits de la Femme, ainsi que leur participation dans la politique actuelle.

Le droit à l’avortement et la contraception

La contraception permettait aux femmes d’avoir un enfant quand elles le désiraient. L’avortement, quant à lui un débat très différent, permettait aux couples de contrôler pleinement leur vie familiale. L’avortement était interdit au Canada jusqu’en 1969, où le ministre de la Justice, Pierre Trudeau, permit l’avortement sous certaines conditions. Il fallait que 3 médecins concluent que la santé de la femme était en danger pour le permettre. C’est en 1988 qu’Henry Morgentaler intente un recour pour permettre que l’avortement soit pratiqué librement au Canada. Celui-ci fut nommé comme récipiendaire de l’Ordre du Canada l’an dernier.

La marche « Du pain et des roses »

La marche « Du pain et des roses » de 1995 a lancé un mouvement mondial pour les femmes, donnant naissance à la marche mondiale des Femmes. Celle-ci avait pour but d’organiser une grande marche jusqu’à Québec, où étaient déposées 9 résolutions proposées par des organismes féministes du Québec. À la fin de la marche, 15,000 personnes étaient présentes et appuyaient l’initiative lors du dépôt des résolutions.

Plusieurs propositions concernaient les femmes, mais s’appliquaient aussi aux hommes. Le gel des frais de scolarité, afin de faire diminuer le coût des études, ainsi que la hausse du salaire minimum, en sont de bons exemples. Ces deux résolutions sont encore sujets à débat au Québec, plusieurs idiots s’opposant à la hausse du salaire minimum et l’accès à l’éducation post-secondaire étant encore un enjeu d’importance. Les femmes réclâmaient aussi d’autres mesures, dont le dépôt direct des pensions alimentaires.

La journée de la Femme dans le monde aujourd’hui

Malgré tout, il ne faut pas oublier que le combat pour les droits de la Femme se poursuivent, ici comme ailleurs. À ce sujet, j’aimerais bien souligner l’importance d’une nouvelle récente; suite à un avortement d’une jeune fille de 9 ans, l’Église catholique a excommunié la fillette, les médecins, ainsi que la mère de la fille. Le rapport indiquait que cette grossesse mettait en danger la vie de cette jeune fille, et qu’elle avait été mise enceinte par son beau-père, qui l’avait violée. Le président du Brésil, Luiz Lula, le gouvernement et plusieurs ONG ont appuyé la famille et lourdement critiqué la réaction de l’Église. La jeune fille de 9 ans était enceinte de jumeaux.

Au moment où une fille et sa mère ont le plus besoin d’aide spirituelle, l’Église, qui s’est sentie trahie par ces personnes, a choisi de leur tourner le dos. Je sais que notre occidentalité nous montre cette nouvelle d’un autre oeil, mais de voir l’appui du gouvernement et de la société envers ce monde semble démontrer que l’Église peut être d’une certaine façon un des facteurs qui replonge ce monde en arrière. L’Église doit aider à mener les gens vers la modernité (non pas la modernité occidentale, mais aider la société à aller de l’avant), et surtout au niveau du droit de la Femme. Si une fille de 9 ans doit avorter pour motifs de santé suite à un viol d’un homme qui risque 15 ans de prison, l’Église doit être là pour aider cet enfant de Dieu dans une telle épreuve. C’est ce que les Brésiliens pensent, eux aussi.

Une réflexion sur “Journée internationale de la Femme

  1. Il est évident que le combat des femmes se poursuit dans de nombreux pays. Ceci dit, il ne faut pas oublier celui des hommes au Québec, qui ne fait que commencer.

    Sous prétexte que les femmes ne sont pas encore égales dans le reste du monde, n’oublions pas leurs avantages indus au Québec…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s