WTF? (archives)

De l’acier biologique


Depuis bientôt 3 ans, les laboratoires intéressés à étudier la soie d’araignée et les nouveaux matériaux ont accès, à travers le monde, à BioSteel, un produit issu du biomimétisme qui imite la toile d’araignée. La matière première qui forme le BioSteel est en fait les protéines contenues dans le lait de chèvres transgéniques. J’ai déjà mentionné que sur une base de masse et de volume, la soie d’araignée était plus robuste que le kevlar (et beaucoup plus que l’acier). Ses applications actuelles sont encore en laboratoire et servent à déterminer ses caractéristiques, mais l’on peut espérer éventuellement que ce coûteux matériaux difficile à reproduire pourra aider dans les domaines médicaux et possiblement dans l’industrie militaire.

La compagnie Nexia offre maintenant son fameux BioSteel, très similaire à une soie d’araignée (l’araignée sécrète différents composés chimiques pour faire différentes parties de la toile – la « soie » d’araignée est donc une partie de la toile, et non le matériau qui la compose). Cette idée vient d’un ancien chercheur de McGill, qui a injecté une partie du code génétique d’araignée dans le génôme de chèvres.

Pour obtenir quelques informations sur le BioSteel, vous pouvez aller sur le site de Nexia.

Une réflexion sur “De l’acier biologique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s