Société

La lucidité du réseau universitaire


Là, j’ai eu mon voyage au niveau de la conférence d’aujourd’hui, où une bande de têtes grises tente de nous faire croire que la qualité de l’éducation au Québec est médiocre. N’essayez pas d’insulter les étudiants et leurs professeurs, et encore moins le réseau universitaire en général.

L’université McGill est, depuis des années, considérée comme étant la meilleure université Canadienne. C’est une université Québécoise.

Le site web topuniversities.com marque McGill comme 18e meilleure université au monde et meilleure université Canadienne. L’Université de Montréal serait 5e meilleure au Canada, qui compte 83 universités au total. Dans le top 5, les autres universités viennent d’Ontario (Toronto), de Colombie-Britannique (UBC) et d’Alberta (Université de l’Alberta). Si vous voulez mon avis, ceux qui pensent que la qualité de l’éducation au Québec n’est pas bonne devraient retourner sur les bancs d’école, parce qu’ils disent des idioties.

De citer l’augmentation des frais de scolarité comme une nécessité, c’est donc un mensonge. C’est même une position partisane. Si les gens veulent vendre l’augmentation des frais de scolarité, il faut que ce soit fait honnêtement. Il faut que l’on nous dise que le gouvernement paie beaucoup d’argent pour avoir un système scolaire de qualité (ce qui est vrai). Il faut nous dire que les étudiants plus favorisés sont capables de payer plus cher. Il faut finalement dire que cet argent ré-investi doit être grandement ré-investi en bourses (pas en prêts) pour motiver les gens moins fortunés à accéder à l’université. Et il faut que les gens en question s’engagent à s’insurger contre le gouvernement s’ils se désengagent de l’éducation, une fois les frais de scolarité augmentés. On a remarqué dans d’autres pays que, lorsque les frais de scolarité ont augmenté, l’État a économisé de l’argent en désinvestissant dans le réseau universitaire. En gros, ça n’a pas amélioré la qualité de l’éducation.

Il faut qu’on arrête de nous dire des bêtises et des faux faits, et c’est inacceptable qu’on nous mente de même.

Si vous voulez mon avis, le principal problème est que les universités, excepté McGill, n’ont pas su implanter la culture de la réussite. Les anciens gradués de McGill qui ont fait fortune font des dons importants à l’université, parce qu’ils remercient l’université d’avoir fait d’eux les gens qu’ils sont. C’est aussi comme cela que les meilleures universités américaines font une grande partie de leurs revenus. McGill a, par example, créé de nombreux pavillons aux noms des Bronffman, des Schulich, des Molson (de grands donateurs), et l’UdM a aussi lancé son pavillon Jean-Coutu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s