Énergie (archives)/Environnement (archives)

Le biodiésel Canadien


Comme j’ai déjà parlé de biodiésel un peu plus bas, je me suis dit que ce serait bien aussi d’avoir un avant-goût de la situation actuelle du biodiésel au Canada. En 2008, le budget Canadien prévoyait que d’ici 2012, il se vendrait 680,000 tonnes de diésel au Canada puisque le diésel à travers le pays serait vendu en mélange contenant obligatoirement du B2 (Biodiésel, 2%). Cet avantage permettrait de sécuriser un nouveau marché, d’améliorer très légèrement la sécurité énergétique du Canada et d’avoir une meilleure politique environnementale. Il faudrait voir ce qui en est.

L'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne et les États-Unis, avec leur production annuelle et leur capacité de production. En rouge, vous voyez la capacité maximale actuelle en production au Canada, la capacité à venir et l'objectif fixé par le gouvernement en achat de biodiésel. (Cliquez sur l'image pour agrandir)

Ici, vous voyez les productions des plus grands pays, ainsi que leur capacité. Étonnament, avec un objectif aussi ambitieux, Ressources Naturelles Canada n’a pas publié de données sur sa capacité de production de biodiésel. Le Canada n’a pas non plus de chiffres sur la production annuelle de biodiésel. En gros, il n’y a pas beaucoup de données disponibles et remises au public. Quand on se fixe comme objectif d’acheter l’équivalent de la production du troisième plus grand producteur d’une ressource, on commence par comptabiliser nos chiffres.

Les mailleures données sont celles qui concernent la capacité maximale des grandes usines du Canada, trouvées sur le site de la Canadian Renewable Fuels Association et qui semble provenir de 2009-2010, en me fiant aux données.

Capacité des principales usines au Canada, par provinces:

Colombie Britannique: 1 usine; capacité de 9,000 tonnes/an

Alberta: 1 usine, 2 usine en construction; capacité de 273,000 tonnes/an

Saskatchewan: 1 usine; capacité de 1,000 tonnes/an

Manitoba: 1 usine, 2 usines en construction; capacité de 30,000 tonnes/an

Ontario: 1 usine, 1 en construction; capacité de 63,000 tonnes/an

Québec: 2 usines, capacité de 40,000 tonnes/an

Maritimes: aucune actuellement

Total: 7 usines; 5 usines en construction et une capacité actuelle de 415 tonnes/an

La capacité maximale de production Canadienne équivaudra donc à 60% de l’objectif d’achat. Si on se fie aux productions des pays, aucun pays ne produit beaucoup plus que la moitié de la capacité de ses usines. Le Canada peut s’attendre à produire entre 100 tonnes et 225 tonnes/an. Cela signifie qu’il faut doubler ou tripler la capacité de nos usines d’ici 2012.

Au final, l’objectif d’obtenir 2% en biodiésel d’ici 2 ans, c’est un rendez-vous manqué au niveau du gouvernement Canadien. On n’a pas d’inventaire de production rendu public, on n’a lancé aucune annonce publique de financement pour l’implantation d’usines de transformation, on n’a pas aidé à inciter les producteurs à utiliser les résidus d’abattoirs pour faire du biodiésel…Cela veut dire que même si le Canada a du potentiel énorme pour produire du biodiésel (avec sa production de canola et l’utilisation des huiles usées), si l’on atteind nos objectifs, ce sera beaucoup en achetant du biodiésel venu des autres pays. Comme la production Américaine est encore relativement petite (et équivalente à la production Canadienne), il faudra probablement la faire venir de loin.

En gros, on n’a pas l’impression que le gouvernement du Canada ne se soit doté d’un quelconque plan qui permettrait au marché Canadien de pouvoir profiter de son engagement. De plus, en regardant comment le gouvernement Canadien a mis si peu d’emphase sur un projet si ambitieux, qui comptait acheter l’équivalent en carburant de ce que l’Italie produit, le 3e principal producteur, on voit que le pays ne risque pas de se

2 réflexions sur “Le biodiésel Canadien

  1. Est-ce que vous avez soumis un texte au Devoir, il me semble que ça cadrerait merveilleusement bien dans la section Idées. Sinon, contactez Fabien Deglise ou Louis-Gilles Francoeur. Enfin, votre truc est d’intérêt public, peut-être que François Cardinal serait intéressé, vous avez fait la recherche, c’est rigoureux, ça pourrait même faire des «ptits», car les journalistes vont fouiller la question et confronter le gouvernement qui ne dira rien, comme d’habitude et son amateurisme va encore permettre aux journalistes de creuser la question.

    C’est huileux comme sujet…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s