Environnement (archives)

McGill ferme la rue McTavish


Ça n’arrive pas toujours que l’on fasse des annonces de piétonisation d’une rue. Mais McGill a, cette année, pris en charge de rendre certaines de ses avenues libres de voitures, afin d’améliorer l’accès aux piétons et aux cyclistes. En effet, la rue McTavish, qui contient les principaux bâtiments reliés aux étudiants (la librairie, le bâtiment Shatner – édifice des étudiants, le bar Gert’s et le bâtiment Brown) est maintenant fermée à la circulation autombile. La rue, qui finit en cul-de-sac et qui ne servait qu’aux marcheurs et au personnel de l’université, peut donc être utilisée par l’université afin de la transformer en une allée piétonne de luxe.

La rue McTavish en 1800, tirée de la bibliothèque Flickr du musée McCord. À gauche, on voit ce qui est maintenant le bâtiment Morrice.

Il aura fallu près de 20 ans de négociations, mais l’arondissement de Ville-Marie a finalement choisi d’accorder la fermeture de la rue McTavish. Au-delà de cela, McGill veut aussi encourager sa communauté à utiliser le transport en commun pour aller au travail; les associations étudiantes travaillent actuellement avec la STM afin d’utiliser la carte étudiante de McGill comme titre de transport à Montréal. De plus, traditionnellement, l’université ferme ses rues privées à l’accès des automobiles pendant une journée au courant de l’année, afin de symboliser que le campus est une propriété privée. Cette année, l’université a fermé l’accès au « Lower Campus » pour la dernière fois, l’entrée principale de l’université. À partir de maintenant, le Lower Campus est fermé à toute circulation routière, un lourd sacrifice pour l’université, qui a pris cet engagement pour favoriser le transport alternatif à la voiture et qui se coupe maintenant de certains de ses revenus en places de stationnement.

L’université McGill a été fondée avec 3 objectifs: la formation, la recherche et l’implication dans la communauté. On sait qu’elle réussit très bien dans son 2e objectif et que plusieurs de ses département ont une bonne réputation en enseignement. En fermant l’accès à McTavish et en prenant l’engagement d’améliorer ses infrastructures pour la rendre plus agréable aux piétons, elle respecte ce troisième engagement, qui est plus difficile à présenter à la population.

D’ailleurs, McGill a maintenant un fond de 750,000$ pour des projets de développement durable. Espérons que les étudiants aient beaucoup de projets intéressants pour la rue McTavish, afin de la rendre encore plus agréable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s