WTF?

Occupy Boston


Il est actuellement 2h du matin. Pour une certaine raison, je n’arrive pas à dormir encore. En fait, je ne me permettrais pas d’aller me coucher en ce moment. Pendant que j’écris, des vétérans de l’armée se sont bravement placés devant les protestants du  campement #2 d’Occupy Boston (une variante d’Occupy Wall Street), entre eux et les escouades de police de la ville, et sont en train de se faire arrêter. On peut prendre à témoin ce vidéo:

 

 

On y voit des vétérans dans la fin-vingtaine à la début-trentaine, ainsi qu’un autre d’une cinquantaine d’années, se faire arrêter par la police. Je vous conseille vivement d’aller voir ça. Selon les tweets de manifestants sur le terrain, la police était très intimidée et n’avait pas envie d’arrêter des vétérans de la guerre, qui sont allés se battre pour défendre leur nation.

Pour comprendre pourquoi cela se produit et pourquoi les policiers de Boston ont été obligés de faire une telle intervention, je vous conseille d’aller voir ces communiqués, tirés de leur compte Twitter et postés sur un autre blogue. En résumé, Occupy Boston a du ériger un second campement pour accueillir plus de gens et l’a fait dans une toute nouvelle installation de la municipalité, qui y a récemment investi 150,000$. Afin de permettre au public d’accéder à cet aménagement, la police a envoyé un ultimatum au campement d’Occupy Boston afin de leur demander d’évacuer avant minuit. Devant le refus des protestants (quand on proteste, il arrive souvent que l’on refuse), la police vient tout juste de rentrer dans le tas et de faire des arrestations.

La police vient de demander gentilment aux reporters d’évacuer les lieux. En même temps, plusieurs personnes, armées de caméras et de téléphones cellulaires prennent des images sous tous les angles de l’intervention policière. On a vu, entre autres, un vidéo (celui du haut) à partir d’un des bâtiments, qui donnait vue sur la place Greenway. Un autre montrait la police qui, après être entrée dans le camp, avoir effectué des arrestations et dispersé la foule, a saisi les tentes et l’équipement d’Occupy Boston pour la jetter dans des camions-vidange. On peut maintenant voir la place Greenway, remplie vide à nouveau de gens, alors que la police quitte les lieux.

Le camp de Greenway, 30 minutes après l'intervention de la police. Dans le cercle rouge, vous voyez des camions à ordures, qui ont ramassé les tentes et l'équippement sur le terrain.

Avant d’aller plus loin, je tiens à dire que je ne suis pas un grand fan d’Occupy Wall Street et de ses mouvements. Leurs revendications sont relativement chaotiques et plusieurs groupes ont pu s’attacher à l’étendard qu’ils portaient pour faire des choses avec lesquelles je suis en désaccord. Mais il faut bien comprendre qu’Occupy Wall Street, par opposition au Tea Party, est un mouvement et non un parti ou un groupe. Un mouvement, c’est une vague que personne ne contrôle, qui a des buts vagues et qui ne sait pas comment il l’atteindra. C’est une canalisation d’énergie.

Je ne supporte donc pas Occupy Wall Street vraiment, mais je ne peux pas cacher que je suis fasciné par l’organisation de leur désorganisation. Via twitter, Facebook et les streamings, ils sont capables de rendre accessible à toute la planète leurs actions. Uniquement ce soir, ils ont été capables de filmer l’arrestation de leurs membres à Greenway. On a pu voir, au cour de la nuit, toutes les démarches effectuées par la police, en direct, sans avoir besoin des journalistes. Il suffisait d’avoir un compte twitter, de suivre #OccupyBoston et d’écouter les témoignages.

Mes sympathies vont principalement pour les gens arrêtés ce soir. En deuxième, mes pensées vont aux vétérans. Veterans for Peace est, selon moi, l’organisme le plus courageux que j’aie vu. À New York, il y a de cela un peu plus d’une semaine, des caméras ont filmé des policiers forçant les protestataires à briser les lignes policières afin de les arrêter et des officiers (lieutenant+) arrosant de poivre de caïen les premières lignes de protestataires. C’est à ce moment que des Marines se sont indignés et ont choisi de venir défendre les protestataires. Maintenant, quand les policiers veulent abuser de leur pouvoircomme ils l’ont fait sur des civils Américains, ils doivent passer devant des soldats qui ont défendu leur pays.

Pour moi, voir la détermination et la solidarité du mouvement Occupy Wall Street, ça me rappelle que les Américains sont encore et toujours un peuple fier, fort, capables de regarder leurs problèmes et de chercher des moyens d’agir.

=======================

Pendant que nous y sommes, n’oubliez pas de signer la pétition pour réclamer une enquête publique sur le domaine de la construction et la collusion avec le domaine politique. Vous avez jusqu’au 30 octobre pour le faire.

https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-2019/index.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s