Environnement/Société

Chercher la source


L’accès à l’eau est un des objectifs du millénaire que les pays sont à la veille d’accomplir ou de dépasser.

Objectifs du millénaire: Les objectifs sont un système de balises contenant 8 objectifs de base, allant de la pauvreté au droit des femmes, en passant par les plus grandes maladies. Les objectifs sont d’améliorer la situation du monde par rapport à 1990 en se fixant des buts à atteindre d’ici 2015.

En ce qui a trait de l’amélioration de l’accès à l’eau, l’objectif était de faire passer de 23% de la population (1990) à 12% (d’ici 2015) le nombre de personnes n’ayant pas un accès à l’eau amélioré (un système d’aqueducs, des cours d’eau protégés ou des puits sécuritaires et couverts). Par contre, les pays d’Afrique sub-saharienne ont encore beaucoup de difficultés et ne devraient pas, à moins d’un changement majeur, pouvoir atteindre cet objectif. Au Sénégal, par exemple, 31% de la population n’avait pas d’accès à l’eau amélioré en 2008, et ce même si la nappe phréatique atteint habituellement des profondeurs entre 3 et 10m. Il est donc possible de faire beaucoup de progrès dans ce genre de cas en implantant des pompes dans les villages.

Le développement de l’accès à l’eau est particulier parce que plusieurs alternatives existent pour toutes les tailles, et de toutes les sortes. Dans plusieurs cas, les gens sont aussi très récalcitrants au changement. Dans d’autres cas, ils y sont très intéressés. Les pompes classiques à bras, par exemple, ont été très impopulaires dans plusieurs populations. Ils demandent un effort spécial, et utilisent des pièces que les pays qui en bénéficient n’ont pas. Un exemple est disponible sur ce site.

Au Nicaragua, par contre, on s’est concentré sur un autre type de pompes: la pompe à cordes. Celle-ci a un mode de fonctionnement simple, comprend peu de matériaux complexes et peut être faite à partir de produits que l’on trouve facilement: des tuyaux de PVC, une pièce en céramique, une corde, des tuyaux d’acier et des « washers » en polyéthylène (une machine pour les produire coûte 150$ et peut fournir une bonne partie d’une province). Résultat: le nicaragua a adopté massivement ce type de pompe moins cher pour eux, qu’ils sont capables d’entretenir et qui est dans leurs moyens financiers. Les villages sont capables d’entretenir la pompe et de payer les réparations.

Voici un vidéo de l’Elephant Pump, qui a remporté des prix au cour des dernières années au niveau du développement international.

Bien entendu, la pompe à cordes a des limites quant à la force et la profondeur que l’on peut atteindre, mais dans beaucoup de cas, c’est une alternative qui s’applique très bien et qui coûte beaucoup moins cher que les pompes de luxe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s