Sénégal/WTF?

Les élections au Sénégal


Au début du mois de janvier, je suis parti au Sénégal travailler pour une ONG Canadienne dans un programme Ouest-Africain.

Le 25 mars dernier, le président Abdoulaye Wade, surnommé « le vieux » (Gor gi), se faisait renverser dans une élection démocratique par son ancien premier ministre, Macky Sall (66% contre 34% au second tour). Son successeur devient le 4e président de l’histoire du Sénégal depuis son indépendance en 1960.

Depuis la fondation du pays, chaque succession de parti s’est faite dans le cadre d’une élection démocratique. C’est un contexte assez particulier en Afrique de trouver un pays qui est maintenant si familier avec les principes démocratiques. L’Union Européenne et plusieurs observateurs étaient là pour assurer une élection démocratique dans la paix, ce qui fut, somme toute, mission accomplie.

Voyons un peu comment une démocratie africaine fonctionne pour obtenir un taux de participation à l’élection dans les 55%.

Une campagne dans les villages

Durant la campagne électorale, les candidats passent un long mois à voyager à travers tout le Sénégal, passant en 4×4 dans les villages, suivis par un groupe de supporteurs avec des hauts parleurs et une console de son. Dans le village, le candidat s’arrête ensuite à un point clé : une mosquée ou un marché. Il effectue ensuite un cour discours (moins de 5 minutes) à la population locale, sert quelques mains et s’en va vers le village suivant. C’est comme ça que les candidats remportent leurs élections : une main à la fois.

Faire voter une population analphabète

Selon la CIA (et son excellent World Factbook), le taux de littératie chez les personnes âgées de 15 ans et plus est de 39,3%. La langue principale du Sénégal, le Wolof, est un dialecte parlé et non une langue conçue pour être écrite. Quand une personne peut écrire, cela signifie habituellement qu’elle parle et écrit en français, puisque c’est la langue d’enseignement au Sénégal. Il va sans dire qu’une grande partie des électeurs qui ont voté ne savaient pas écrire.

Si vous regardez votre bulletin de vote au Québec, vous n’y verrez qu’un fond noir avec des noms et un lieu où apposer votre crochet. Au Sénégal, on ne vous remettra pas de bulletin de vote, mais bien une enveloppe et un pamphlet pour chaque parti (il y avait 14 partis en 2012 pour le premier tour des présidentielles). Dans l’isoloir, vous mettez le pamphlet de votre parti dans l’enveloppe et glissez l’enveloppe dans l’urne. Vous pouvez ensuite jeter les autres pamphlets dans une boîte de recyclage. Les pamphlets ont tendance à mettre en évidence une photo de leur chef et de mettre un petit dessin pour vous convaincre de voter pour eux.

Les bulletins de vote d’Abdoulaye Wade et de Macky Sall au 2e tour

Avant la campagne, les partis remettent souvent des copies de leurs bulletins de vote, qui sont ensuite utilisés dans la vie de tous les jours. Quand vous achetez un pain pour le petit-déjeuner, on vous l’enveloppera dans la copie d’un bulletin de vote pour la coalition Bokk Gis Gis ou avec le visage d’Abdoulaye Wade.

L’identification de l’électeur

Éviter la fraude et identifier un électeur par son nom est une procédure pénible partout dans le monde. Les Sénégalais sont nombreux à posséder une carte nationale d’identité (CNI) qui peut être utilisée pour voter, mais afin de faciliter le processus, le gouvernement du Sénégal enregistre aussi les gens à partir de leur carte d’électeur. Dans le cas où aucune carte ne pourrait être fournie, la direction générale des élections accepte un serment sur l’honneur pour vous identifier, à condition d’être accompagné de deux autres personnes qui vous connaissent. Cela semble un peu non-sécuritaire et invitant pour la fraude? Peut-être, quoique si vous avez menti lors de votre serment, vous serez emprisonné.

Lorsque le vote est complété, vous devez aussi signer le registre des votants. Auparavant, il existait une case dans le registre que l’on cochait en cas de besoin : « Ne sait pas signer ». Cette pratique est heureusement disparue, car les autorités officielles ont réussi à enseigner aux gens que même s’ils ne savent pas écrire, ils sont capables de signer à condition de garder cette même signature le reste de leurs jours.

Extrait de mon cahier de présence. Des femmes présentes à la démonstration, une seule, sur une dizaine, semble capable de signer son nom. C’est à peu près ce que j’avais en moyenne.

Dans mon travail, il a fallu que je fasse signer plusieurs registres. Ce qui était le plus triste, c’était de voir le nombre de personnes qui ne signaient pas leur nom et qui faisaient une croix, un petit gribouillis ou un petit symbole. Plusieurs femmes avec une haute position dans la communauté levaient la tête fièrement lorsqu’elles signaient leur nom en arabe ou en français et plusieurs hommes utilisaient toute leur concentration lorsqu’ils apposaient une croix dans la case des signatures. C’était un travail très difficile pour le moral, mais qui avait une importance capitale chez les participants.

Vous voulez faire progresser le monde? Apprenez aux gens à écrire et ils se sentiront plus forts.

Les doigts colorés

Élections au Liberia

Une fois la signature dans le registre, on trempe finalement le doigt de l’électeur dans un encrier. L’encre restera visible pendant 2 à 3 jours. Les gens se promènent ensuite dans le village pour afficher leur doigt rouge/bleu et montrer qu’ils ont voté. Ils encouragent ensuite les autres membres de la communauté à faire comme eux.

Le lendemain

Les Sénégalais sont particulièrement sympathiques et respectueux de la démocratie. Au lendemain des élections, plusieurs personnes que je connaissais avaient voté pour le président défait, Abdoulaye Wade. La veille, ils étaient convaincus de la victoire du vieux Gor gi, mais au lendemain, ils prenaient la défaite avec beaucoup d’humour et riaient en compagnie des gagnants de l’élection. Ils ont même participé aux célébrations pour Macky Sall.

Comme quoi chaque moment où la population a le droit de s’exprimer est une occasion légitime pour faire la fête.

 Cet article fait partie de ma série sur le Sénégal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s