Sénégal/WTF?

Le féminisme au Sénégal


Au début du mois de janvier, je suis parti au Sénégal travailler pour une ONG Canadienne dans un programme Ouest-Africain

D’un endroit à l’autre, les femmes ont une vision bien différente de la notion d’égalité homme-femme. Au Sénégal et en Afrique, c’est quelque chose de spécial. Le Sénégal, c’est un pays musulman ouest-africain, majoritairement polygame, avec une histoire de vie rurale plus traditionnelle. Par contre, le Sénégal a un atout pour lui : une ouverture sur le monde.

Le concept d’égalité homme-femme est vu différemment d’un endroit à l’autre. Plus on s’approche de Dakar et plus on a de gens qui ont une vision Occidentale de cette notion (malgré tout, si vous allez dans les banlieues, les femmes auront une vision bien différente). Ce que je vais décrire, c’est surtout le concept d’ « égalité » partagé dans les villages à travers le pays.

La notion des rôles

Quand on pense à l’égalité homme-femme ici, on va nécessairement parler de l’emploi. Il est important que les femmes aient accès aux mêmes opportunités que les hommes. Au Sénégal, cette notion n’est pas aussi importante du point de vue de l’égalité, même si elle a sa place. Par exemple, il existe des patrouilles de police composées uniquement de femmes. Mais à ce jour, je n’ai pas vu de patrouilles mixtes.

Au Sénégal, la notion de rôles est importante. Le rôle de la femme (et un rôle auquel elle tient dans la majorité des cas) est de maintenir le foyer. Cuisiner pour nourrir les enfants, s’assurer de leur discipline et gérer l’argent de la famille est une tâche qui leur revient et qui leur donne de l’influence dans la société. Une femme qui a plusieurs enfants est respectée; elle a une grande influence dans le village et prend le titre de « Mère ». Des étrangers qui visiteront sa maison lui donneront ce titre, qui prend une signification importante. Les femmes mariées et ayant des enfants peuvent tenir tête à un homme et ceux-ci les respectent différemment des femmes célibataires.

Il va sans dire que les femmes gagnent donc de l’influence dans la société en fondant une famille et en s’en occupant bien. Il est important de comprendre ce concept : si une femme vivant dans un village doit choisir entre une urgence au travail et une urgence à la maison, il y a de fortes chances qu’elle règlera en priorité l’urgence à la maison. C’est normal parce que le travail au Sénégal est un concept social (on compte les uns sur les autres) et que l’équipe peut se passer de vous quelques heures, mais quand il est question de gérer la famille, la maman est la personne responsable et elle ne peut demander à quelqu’un de prendre sa place. Le père des enfants, de son côté, a un statut social en fonction de l’aide qu’il donne à ses amis et a un statut particulier en fonction de son travail. Pour lui, la priorité, c’est le boulot (sauf dans des cas exceptionnels).

À moins que cette mentalité-là ne change en profondeur (la femme a un statut en fonction de son rôle de mère, le père en fonction de son emploi), il est donc difficile de voir le féminisme sénégalais comme celui auquel les Occidentaux pensent.

Le monde des hommes et le monde des femmes

Il faut aussi savoir que les femmes et les hommes ne se mélangent pas très souvent. Rendus à un certain âge (qui n’est pas fixe), les femmes et les hommes sont de plus en plus séparés; ils vont à l’école ensemble, mais les tâches à la maison sont différentes. Les femmes vont naturellement s’entourer de femmes et leur monde sera, en partie, barré à celui des hommes. Plusieurs Sénégalais sont tombés amoureux des femmes stagiaires blanches parce qu’elles étaient capables de comprendre le « monde des hommes », auquel les femmes n’appartiennent pas d’habitude. Ici, c’est normal de se tenir dans des groupes d’amis mixtes.

Passé un certain âge, les enfants deviennent des hommes et des femmes. Même s’ils sont liés il est clair que ces trois groupes forment des castes séparées.

L’essentiel du féminisme à la Sénégalaise

Malgré tout, les femmes sénégalaises ont des droits et elles y tiennent. Partout au Sénégal, on voit des femmes prendre en main des activités économiques importantes. Plusieurs se lancent dans le maraîchage (la culture de fruits et légumes dans la saison sèche) et organisent des GIE (groupements d’intérêt économique) influents ou se lancent dans la transformation alimentaire. Cela fait que les groupes de femmes deviennent des piliers du développement des villages. Encore une fois, la structure des campagnes de maraîchage et de renforcement des femmes se fait dans des cercles séparés; le monde des femmes est séparé du monde des hommes.

Le maraîchage (jardinage) permet de fournir des fruits et des légumes à la famille. C’est une organisation majoritairement communautaire organisée par les groupes de femmes

De plus, les femmes ont le droit de vote depuis la fondation du Sénégal en 1960. Dans les droits entre les hommes et les femmes, l’Homme sénégalais a les mêmes droits que la femme sénégalaise depuis la Révolution française, en 1792. En pratique, la femme dépend de son mari et doit demander sa permission avant de faire quelque chose.

Pour moi, l’essentiel du féminisme sénégalais, c’est que lorsqu’une femme parle, elle doit avoir le même poids dans la tête des hommes que lorsqu’un homme parle. C’est quelque chose qui n’est pas encore appris, mais la montée de l’influence des femmes dans les villages pourrait mener à ça.

Au final, je crois que l’on pourra voir un vrai progrès au niveau de l’égalité homme-femme quand, dans une même famille, les garçons et les filles finiront leurs études au même niveau. Si les garçons et les filles finissent leurs études à environ 20 ans (le secondaire finit très tard au Sénégal), on aura fait un grand pas dans la bonne direction.

 Cet article fait partie de ma série sur le Sénégal

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s