Société

Le iPad au secondaire


Cette année, le collège Jean-Eudes a rendu obligatoire le iPad pour les élèves de secondaire 1, 2 et 3. L’an prochain, cela s’appliquera aux élèves de secondaire 4 et 5 (ce qui est un peu stupide; les étudiants de secondaire 5 devront louer/acheter un iPad pour un an).

La tablette iPad, d’une valeur de 500$ pour le modèle de base, est un choix défendu par l’administration du collège. Vendu par la direction comme une innovation dans la formation d’un « cartable numérique », le iPad permettra d’avoir des livres à jour grâce aux fonctions iBooks. Les élèves pourront aussi avoir une attitude moins passive dans les salles de cour. Malgré tout, le cahier Canada et les examens papier ne disparaîtront pas, quoique l’administration rapporte elle-même qu’elle se considère en phase de transition vers une électronisation de l’enseignement général.

L’autre avantage du iPad est que les professeurs pourront développer de nouveaux outils à utiliser en classe, comme des fiches de lecture dynamiques. Le collège Jean-Eudes est un précurseur dans le domaine, mais n’est pas le seul; d’autres écoles sont en train de considérer le iPad comme outil.

Pour moi, forcer les étudiants à s’acheter un iPad, c’est signer un pacte avec Apple et j’ai beaucoup de difficultés avec ça.

L’exclusivité

Premièrement, iBooks peut offrir certains livres de référence, mais je me questionne sur sa diversité. Est-ce que le fait d’avoir un iPad limitera la quantité de livres que l’on peut offrir dans les cours? Dans certains ca, des livres plus vieux mais mieux montés, non disponibles en format électronique, pourraient-ils être plus intéressants? Combien de fois les élèves auront-ils accès à un livre moins bon parce que les meilleurs livres ne sont imprimés qu’en format papier?

Finalement, je suis fondamentalement contre l’idée d’avoir un iPad. Les tablettes Android abondent, contiennent les mêmes outils que le iPad pour monter des dossiers d’apprentissage, sont moins chers et Open Source. Apple prend une marge bénéficiaire ridicule; le iPad mini, par exemple, coûte 329$, alors que son coût de fabrication est d’environ 200$. Apple empoche 40% du coût de sa tablette, un tableau tout à fait anormal pour n’importe quelle autre compagnie. Chez Apple, c’est une pratique normale; Apple empoche 35% du prix de vente d’un iPhone alors que Samsung en prend 12%. Je trouve que, pour une école, c’est un mauvais exemple à donner que de forcer leurs élèves à faire une mauvaise affaire.

Et je ne parlerai même pas du prix d’une tablette. À Jean-Eudes, ce n’est plus un problème quand les cours au secondaire sont si chers. Mais je pense que c’est réaliste de dire que les étudiants du collège sont maintenant obligés de payer plus cher pour un produit qui ne vaut pas son prix.

La distraction

Je sors de l’université, où dans plusieurs classes, on a banni l’utilisation de l’ordinateur portable. On a remarqué que l’utilisation de cet outil permettait, bien entendu, aux étudiants de prendre des notes, mais aussi de jouer à des jeux ou de se connecter sur Facebook. J’ai souvent remarqué que l’ordinateur et le smartphone pouvait vraiment affecter négativement la qualité d’un cours. Les professeurs, qui aiment que l’on vienne au cour pour suivre des cours, l’ont remarqué aussi.

La directrice du collège affirme que la distraction que cause un iPad peut s’apparenter à celle d’un élève qui dessine ou qui n’écoute pas en classe. Je crois que c’est un peu différent. Elle croit qu’en brouillant le signal wi-fi pendant les cours, on réduira cette problématique. Malheureusement, brouiller le wi-fi limitera aussi l’utilisation du iPad, puisque la majorité des outils pédagogiques des cours demandent d’utiliser l’internet. Je suis un ancien étudiant de Jean-Eudes. Les superviseurs réseau avaient bloqué l’accès aux sites qu’il jugeait subversifs, mais les élèves trouvaient toujours des moyens de contourner l’interdit. J’ai passé plusieurs cours d’informatique à jouer à Slime Volleyball, n’arrivant jamais à battre le slime master. Si l’un d’entre vous a réussi, j’aimerais bien connaître votre truc.

Alors vous comprendrez que de bloquer l’accès à l’internet aux élèves au secondaire, je ne crois pas à ça. Je pense que si on donne accès à des ordinateurs aux jeunes, il vaut mieux bien l’encadrer plutôt que d’essayer de retirer l’accès aux sites.

Un dernier détail important: dans un forum d’Apple, un jeune demande quelle est la meilleure option entre un Macbook Air et un Apple iPad pour le secondaire. Les réactions ont été mitigées, mais la majorité des répondants ont répondu que le Macbook était une meilleure option, surtout pour le travail sérieux. Un des répondants qui suggérait le iPad ajoutait que c’était un meilleur choix au niveau des jeux et de l’intégration Facebook en temps réel.

Ma grosse crainte, c’est que les cours d’histoire du collège Jean-Eudes permettent aux jeunes d’améliorer leur high score à Angry Birds.

L’inévitable technologie

Mais il faut s’entendre que la salle de classe, ce n’est pas un univers fermé. La technologie est arrivée dans les mains des jeunes et, un jour ou l’autre, il faudra l’utiliser. Et de la bonne façon. À une époque, des gens questionnaient le fait que les écoles arrêtent de fournir la calculatrice et qu’ils demandent aux parents de l’acheter. Peut-être que c’est maintenant comme ça pour l’électronique avancée.

Malgré tout, je ne suis pas encore convaincu que les écoles secondaires lancent le iPad obligatoire en classe pour les bonnes raisons ou que le Collège Jean-Eudes est prêt à utiliser le iPad correctement. Ça m’a l’air d’un coup de marketing visant les parents, plutôt qu’une stratégie d’enseignement visant les élèves au secondaire.

On le saura dans 5 ans, mais j’attends d’être convaincu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s