Société

L’aide internationale Chinoise


En mai dernier, l’Union Africaine célébrait son 50e anniversaire à Addis-Abeba, Éthiopie. Pour l’occasion, l’UA a accueilli avec plaisir un discours de François Hollande. La France, après tout, était jusqu’en 2010 le principal pays fournisseur de produits dans le continent. Une autre présence fut remarquée: celle du vice-premier ministre Wang Yang, représentant de la Chine et de son chef d’État Xi Jinping. C’est normal; le siège de l’Union Africain à Addis-Abeba, qui fait 20 étages, a été financé à 100% par la Chine.

Enfants

Depuis quelques années, la Chine est devenu le plus grand fournisseur de produits Africains (10% des importations du continent – devançant de justesse la France), en plus de devenir un investisseur important dans les ressources naturelles de différents pays. Que ce soit dans l’acquisition de terres arables, entre autres au Zimbabwé et au Nigéria, dans l’acquisition de projets miniers en République démocratique du Congo (la Chine pouvant facilement tisser des liens avec des états plus totalitaires) ou pour s’approvisionner en pétrole Angolais (deuxième exportateur de pétrole vers la Chine), la Chine possède maintenant de larges bassins de ressources Africaines. En 2007, ce pays asiatique avait même acquis 20% de la plus grande banque d’Afrique du Sud, Standard Bank, faisant de cette transaction le plus gros investissement étranger dans le pays.

C’est que la Chine voit le développement de l’Afrique comme une approche intégrée; depuis plus d’une décennie, la Chine combine son intervention en Afrique sur 3 fronts: elle doit y trouver un intérêt économique, bâtir des liens diplomatiques et aider la population locale par l’entremise d’efforts de développement international. Un pays Africain ne peut pas bâtir des liens sérieux avec la Chine s’il ne travaille pas sur ces 3 aspects. En deux mots: la Chine ne fournira pas d’aide importante à un pays qu’elle ne connaît pas assez bien et dont elle ne pourra pas exploiter les ressources naturelles dans l’avenir. Dans cette optique où la Chine donne le message clair qu’elle n’aidera pas un pays si celui-ci n’aide pas l’État Chinois, plusieurs observent la situation et craignent l’arrivée d’un « néocolonialisme« .

La polémique de l’aide internationale Chinoise

Ce qui est très spécial dans le cas de la Chine, c’est que même si elle joue un rôle grandissant en répondant à des besoins en aide internationale sur le continent Africain, elle reçoit encore de larges sommes d’aide internationale pour développer son propre pays. En 2010, on estimait que la Chine recevait 2,5 milliards de dollars en aide internationale. Malgré cela, elle peut investir d’importantes sommes pour bâtir des infrastructures routières, des bâtiments gouvernementaux étrangers (le bâtiment qui abrite le ministère des affaires étrangères de l’Ouganda a été financé par la Chine) et pour investir dans le développement de l’agriculture dans plusieurs nations. Un cynique pourrait se demander si ces sommes Chinoises investies à l’étranger ne pourraient pas être mises à profit dans leur propre pays.

Cooperation

Engager de la main d’oeuvre Chinoise

Un aspect bien particulier de la collaboration Sino-Africaine vient de la construction d’infrastructures. On y retrouve toute la métaphore de cette relation que partagent les nations Africaines avec le géant Chinois. Dans plusieurs cas, les Chinois n’engagent pas de la main d’oeuvre locale, mais vont plutôt recruter des travailleurs dans des régions chinoises avec un haut taux de chômage. Les travailleurs se retrouvent donc dans le pays hôte, où ils travailleront quelques mois, voire quelques années, sans s’intégrer à la population locale. Une fois leur travail fini, ils rentreront chez eux. Cette relation envoie plusieurs messages particuliers, comme cette philosophie Chinoise qui laisse entendre qu’un Chinois fait un travail plus sérieux qu’un Africain.

Mais par-dessus tout, le fait que les Chinois engagent de la main d’oeuvre Chinoise pour travailler en Afrique, cela démontre vraiment, à mon avis, à qui ce partenariat doit bénéficier pour qu’il continue à fonctionner.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s